Je viens de lire un article sur l’acupuncture qui monte que son efficacité ne serait pas dû à un effet placebo. Nombre d’étude de neurochimistes à l’appui.. tant mieux.

Mais en même temps je constate que les médecins considèrent toujours le mécanisme du placebo comme une tare… Quand se rendront-ils compte que l’effet placebo est en fait le principe même de l’auto-guérison, et qu’en allant chercher dans cette direction on mettra au point des manières d’agir qui nous permettront d’être en meilleure santé par des techniques de type ‘énergétiques’ ou méditatives, et sans faire appel à la « magie » des vies antérieures ou des anges gardiens que l’on rencontre si souvent dans le petit milieu new-age « vert » (au sens de la Spirale). Je prévois une révolution dans les dix ans qui viennent dans le monde de la médecine. Les allemands se rendent compte déjà (cf. Cerveau et Psycho n°12-Dec 2005, art. sur l’acupuncture) que certains traitements de médecine alternatives sont plus efficaces que certains traitements de médecine traditionnelle. Un nouveau domaine de recherche se développe aux Etats Unis, sous le nom de ‘psychoneuroimmunologie’ qui analyse les relations complexes qui existent entre le systèmes immunitaire et le cerveau. A ce sujet, lire notamment le livre ‘La Solution intérieure : Vers une nouvelle médecine du corps et de l’esprit’ de T. Janssen, chirurgien converti à une approche plus globale de l’être. Un peu comme l’avait fait David Servant-Scheiber avec son livre Guérir.

Je pense qu’il viendra un temps où on arrivera à considérer l’être humain dans sa totalité et pas seulement comme un objet, tout en ayant une vision scientifique et rationnelle de cette totalité. C’est d’ailleurs le pb des médecines alternatives qui proposent des techniques qui fonctionnent, mais qui, comme le note K. Wilber, n’ont pas une explication juste de ce qui se passe. Je dirai plutôt qu’ils utilisent un langage de type introspectif en croyant qu’il s’agit d’un langage objectif à la troisième personne. Je pense qu’il s’agit là d’une erreur classique dans les systèmes magiques. On confond ses projections et la réalité, ou plus exactement la réalité est encore plongée dans un monde qui est paré de toutes les couleurs de la projection. Plus on évolue, plus on progresse dans les niveaux de conscience plus la réalité apparaît telle qu’elle est, c’est-à-dire dégagée de tout « réalisme ». Le niveau rationnel-objectif (Orange) est donc plus près de la « réalité » ultime, que les projections magiques. Mais le niveau rationnel, qui tend à voir toutes choses à la troisième personne, sans prendre en compte les autres niveaux de conscience, n’est pas le niveau ultime tant s’en faut. Il en existe d’autres qui correspondent à de plus hauts niveaux de conscience. Il faudra en particulier que l’on arrive au niveau « jaune » (le niveau fluide-systémique de la Spirle Dynamique) pour qu’on commence à intégrer ces différents point de vue. Mais le monde des sciences est encore un peu fermé à cette approche. Pas tous heureusement. Les plus avancés sont les systémiciens, mais malheureusement ils ne font pas un réel travail sur eux-mêmes.

Francisco Varela le faisait. Mais Varela n’est plus… Quel dommage, quelle tristesse!!

About the author
Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerSubmit